L'origine du projet

L'installation du nouveau projecteur numérique en 2011 a ouvert un nouveau médium de communication pour les bénévoles du cinéma Gérard Philipe de Roncq : la vidéo. Conscient de cette nouvelle possibilité, une petite équipe de bénévoles s'est rapidement formée avec l'ambition de transmettre aux clients des messages pratiques ( et sympathiques ) avant la séance.

Fidèles à l'éthique de votre cinéma de quartier, les bénévoles se sont investis dans l'écriture et la réalisation d'un premier court métrage de moins de 2 minutes. L'objectif n'étant pas de retarder votre séance, mais de vous divertir tout en communiquant sur un sujet qui nous tient à cœur : Quoi de plus désagréable pour le client que de se faire déranger par une sonnerie de téléphone pendant la séance ? Que se passerait il si les acteurs du film se rebellaient contre le responsable de l'élément perturbateur ?

Les coulisses d'une production locale

Après quelques jours d'écriture et de longs mois de recherche de lieux de tournage, notre équipe de bénévoles à finalement posé trépied et caméscope DV dans la Mairie Annexe de Roncq, gracieusement prêtée par la Municipalité. Nos cinéastes en herbe disposaient d'une après midi pour «  mettre en boite » la moitié du court métrage.

Les responsabilités ont été distribuées le jour même, chaque bénévole avait un rôle défini. Certains étaient acteurs, d'autres s'occupaient de la technique : son, image, éclairage, maquillage, effets spéciaux...

Massages et maquillage

Premier plan compliqué

Le projet a été organisé à l'instar d'un véritable tournage de fiction : des fiches ont été distribuées à l'équipe, comprenant les plans à réaliser, les dialogues, les storyboards (Ci-dessous). Cette organisation est essentielle afin de coordonner toute l'équipe sur le projet. C'est avec beaucoup de rires et de bonne humeur que les 20 plans du projet ont été réalisés. Le second plan du film, présentant le protagoniste, a été le plus fastidieux ( 18 prises ou essais avant d'arriver au résultat final ). Il était en effet difficile de trouver le ton idéal et le bon rythme des jeux d'acteurs.

Storyboard

La seconde partie du film a été réalisée dans votre salle de cinéma. D'autres bénévoles se sont associé au projet en jouant le rôle de clients mécontents.

Plan dans la salle de cinéma

Après quelques jours de montage, le film était prêt à être diffusé. 006 : Permis de Raccrocher a été diffusé en public pour la première fois le jeudi 24 Mai 2012, lors de l'Assemblée Générale du Cinéma.